Il est connu de tous que, la France a longtemps été parmi les dernières dans le classement des pays européens ayant le plus de compétences en langues étrangères. L’enquête SurveyLang de 2012 avait confirmé ce constat. La problématique principale soulevée n’était pas une insuffisance d’heures de cours d’anglais dans le parcours scolaire, mais, que l’apprentissage des langues étrangères arrivait tard dans l’éducation des enfants. A la suite de ce constant, les préconisations des experts avaient été d’implémenter les cours de langues notamment apprendre l’anglais, dès l’âge de 3 ans. Cette préconisation correspondait à ce qu’avait annoncé le ministre de l’éducation, Luc Chatel en 2011.

Apprendre l’anglais dès la maternelle

Des études ont montré que dès bébés, les enfants retiennent des mots d’une langue à force de répétition. Il n’est donc jamais trop tôt pour, apprendre à son enfant à parler plus d’une langue. D’ailleurs, comme on aime le dire souvent, les enfants sont comme des éponges lorsqu’ils sont tout petits, ils ont donc une facilité plus importante que les adultes à absorber les informations et par conséquent les langues. De plus, apprendre l’anglais très tôt a plusieurs bienfaits. Cela facilite à l’enfant d’apprendre plus tard une troisième langue par exemple. Il est également dit que, l’apprentissage des langues étrangères dès petit favorise la sensibilité de l’enfant à sa manière de communiquer, sa grammaire des langues et cela lui permet également de développer des capacités cognitives plus importantes.

Apprendre l’anglais dès 3 ans et mieux

Un autre problème qui explique le niveau bas des français dans les langues est celui de la méthodologie d’apprentissage dans les écoles. Selon un sondage YouGov, 47% de parents interrogés sur l’enseignement de l’anglais à leurs enfants indiquaient que les enfants finissent leur cursus scolaire sans pour autant maîtriser l’anglais car la pratique de l’oral et l’écoute est pauvre.

L’expert en éducation à l’OCDE, Éric Charbonnier citait que dans les pays nordiques, les enfants sont exposés à l’écoute de l’anglais très tôt via la télévision. Regarder un dessin animé en anglais par exemple, permet de développer la reconnaissance des sons. A cela avoir une pédagogie ludique est très importante. Pour les plus petits, plus c’est marrant plus ça passe, L’apprentissage en chanson, avec des jeux ou encore la lecture en anglais avant le coucher sont favorables à un meilleur apprentissage. Aussi, un enseignant natif/bilingue est à privilégier pour permettre un dialogue 100% en anglais maintenant ainsi, l’exposition maximale de l’enfant à la langue.

Enfin, mieux apprendre l’anglais, c’est apprendre dès 3 ans, mais aussi et surtout c’est apprendre en petit groupe. Dans le même sondage YouGov cité plus haut, les parents des élèves indiquent que l’apprentissage de l’anglais est inefficace à cause du nombre d’élèves trop important dans une classe de langue. Généralement, les classes peuvent aller jusqu’à 30 élèves. Cela ne permet pas à l’enseignant, de suivre chacun des élèves ou encore que chaque élève puisse s’exprimer ou converser avec les autres. Un groupe de 8 enfants comme nous le proposons chez Inokings est l’idéal pour répondre à cette problématique.  

Table des matières: